Textile, ceramique, sarape mexicain

L’artisanat mexicain, textile, ceramique, une activité millénaire

Aujourd’hui, l’artisanat mexicain comprend la céramique, les textiles, les laques, l’orfèvrerie, la sellerie, la vannerie, la fabrication de meubles et autres objets en bois, les bijoux et les métaux, les masques, la taille de pierres et toutes sortes de jouets. Les objets artisanaux sont avant tout créés pour la vie quotidienne ou à des fins rituelles. Leur fabrication date de l’époque mésoaméricaine. Le textile comme le poncho mexicain et le sarape mexicain surprend par la variété et la richesse des coloris, d’autant qu’ils diffèrent d’une région à l’autre, voire d’un village à l’autre, véritable signe d’appartenance à un groupe social ou ethnique. Chaque région a ses propres spécialités, qu’elles soient couvertures, tapis, « peintures à fils » ou hamacs. La céramique, un art majeur pratiqué depuis des millénaires, s’avère être une source essentielle de connaissances sur les anciennes civilisations. Pour ce qui est de la peinture, il suffit de voir les magnifiques fresques ou les décorations des maisons pour comprendre l’attachement des Mexicains à ce mode d’expression. Aujourd’hui, sa diversité tient de ce subtil mélange d’influences indigènes et espagnoles, et même parfois orientales. La peinture est fabriquée à partir de matières végétales, minérales, voire vinyliques, et s’applique avec des plumes de poule, des cheveux humains, du poil de queue d’écureuil, du tissu, des brindilles, des petites baguettes, ou tout simplement avec les doigts. La fabrication et le port de masques comme le masque Maya et le masque Azteque datent de l’époque préhispanique. Dans les cérémonies de sorcellerie, les masques sont portés pendant les danses ou les rites chamaniques. San Luis Potosí abrite le Musée national du masque. Concernant les métaux, le Mexique est reconnu pour son travail de l’or (Oaxaca et Guanajuato), de l’argent (Taxco), du cuivre (Santa Clara del Cobre, Michoacán), de l’étain et du plomb. Quoique traditionnel, le travail du meuble a été enrichi par les Espagnols. Certains États ou villes, comme le Michoacán, Taxco, Cuernavaca ou Guadalajara, produisent des meubles typiques. L’equipal, chaise en bois et cuir, dans l’État de Jalisco, est un exemple remarquable de meuble qui a su préserver son authenticité. Pour le cuir, les fabricants utilisent les peaux de porc et de vache, ainsi que celles de crocodile, de serpent, de requin et d’autres animaux. A noter que l’un des fers de lance de la culture mexicaine, la charreria, qui englobe les métiers de la pratique du cheval, a contribué à l’émergence de la sellerie. Source: destination mexico.}

Ou acheter sarape mexicain, textile mexicain, tissu du mexique? Visitez Boutique Mexicaine.